De l’étincelle à la flamme : Embrasser sa mission à travers la formation

De l’étincelle à la flamme : Embrasser sa mission à travers la formation

Comment ma passion pour la formation s’est-elle épanouie ?

Sincèrement, retracer l’origine exacte de ma passion pour la formation relève de l’impossible. Enfant et adolescente, j’incarnais l’archétype de l’élève studieuse, avide de connaissances et insatiablement curieuse. Étudiante, mon refuge se trouvait plus souvent dans les rayons poussiéreux de la bibliothèque que dans les bras d’un tendre doudou. La soif d’apprendre ne m’a jamais quittée, me poussant à reprendre le chemin des études en 2013, une fois adulte. Depuis lors, je collectionne les formations, en en suivant au minimum deux par an, auxquelles s’ajoutent de nombreuses masterclass en visioconférence. 

En 2016, un tournant s’est opéré : j’ai troqué mon statut d’apprenante pour celui de formatrice. Transmettre mon savoir, partager mes expériences et accompagner les autres dans leur développement est devenu une source d’épanouissement et de motivation sans équivalent. 

Alors, la formation est-elle inscrite dans mon ADN ? Peut-être. L’accumulation d’indices semble pencher en faveur de cette hypothèse. Mon insatiable curiosité, mon goût prononcé pour l’apprentissage et le partage, mon plaisir à voir les autres progresser… Tout converge vers cette conclusion. 

Ce qui est certain, c’est que la formation est bien plus qu’une simple passion pour moi. C’est une mission, un chemin de vie que j’embrasse avec enthousiasme et gratitude. Chaque nouvelle formation, chaque interaction avec un apprenant est une occasion unique de grandir et de contribuer à l’épanouissement personnel et professionnel de ceux que je côtoie.

“La véritable essence de notre existence réside dans la poursuite et la réalisation de nos passions les plus profondes. »

Auteur inconnu 

L’éveil d’une passion : De l’enfance à l’accomplissement

L’épopée de l’apprentissage commence toujours par une étincelle, une flamme intérieure qui murmure des promesses d’épanouissement. 

Le point de départ : Une soif inextinguible de connaissance

Tout a commencé par une soif inextinguible de connaissance, une curiosité insatiable qui m’a poussé à explorer de nouveaux horizons intellectuels. Se former est bien plus qu’acquérir des compétences, c’est un voyage qui nourrit l’esprit et élargit les perspectives. C’est dans la recherche constante du savoir que j’ai trouvé la première étincelle de ma passion.

Petite fille en train de lire devant une fenêtre

Alors que mon frère et mes cousins s’adonnaient aux jeux et aux distractions, je trouvais refuge dans les pages d’un livre. Chaque mot dévoré nourrissait mon esprit et attisait ma curiosité, me propulsant vers de nouveaux horizons intellectuels. La lecture était bien plus qu’un simple passe-temps, c’était une porte ouverte sur un monde infini de savoir.

Un voyage personnel : Se former pour se transformer

“Dans la quête incessante du savoir, se trouve le véritable épanouissement.”

Au fil du temps, cette soif de connaissance s’est transformée en une véritable passion pour la formation. Bien plus qu’un simple moyen d’acquérir des compétences, elle est devenue un voyage initiatique nourrissant mon esprit et élargissant mes perspectives. Chaque nouvelle information assimilée, chaque compétence développée contribuait à forger mon identité et à construire la femme que je suis aujourd’hui.

Se former devient un moyen de se découvrir soi-même, de comprendre ses forces et ses faiblesses, et de grandir en tant qu’individu.

Comme le disait si bien Socrate, « Connais-toi toi-même ». La formation m’a permis de me découvrir, d’explorer mes forces et mes faiblesses, et de comprendre les rouages de mon fonctionnement. C’est à travers l’apprentissage que j’ai pu identifier mes aspirations profondes et dessiner le chemin de ma destinée.

“La formation est le meilleur investissement que l’on puisse faire pour soi-même. » 

Warren Buffett

Semeuse de connaissance : Partager la connaissance pour éclairer le chemin des autres

Ma passion ne se cantonne pas à l’accumulation de connaissances, ne se limite pas à ma propre quête de connaissance. Elle s’étend également à la volonté de partager ce savoir, de guider d’autres personnes sur le chemin de l’apprentissage. Former les autres devient une mission, une façon de contribuer au développement de la communauté.

Former les autres n’est pas simplement une transmission de connaissances, mais un acte d’inspiration et de motivation. C’est l’art de guider, de susciter l’enthousiasme et de créer un environnement propice à l’apprentissage. La passion pour la formation devient ainsi une source de connexion humaine, un moyen de créer un impact durable dans la vie des autres.

Former n’est pas simplement diffuser des informations, c’est allumer une flamme, tisser des liens et créer un environnement propice à l’éclosion des talents. La passion pour la formation se mue alors en une force motrice, un engagement profond envers l’épanouissement individuel et collectif.

Flammes

Maintenant, je vous invite à me suivre à travers l’un de mes thèmes de prédilection en tant que formatrice : Les troubles des apprentissages.

La formation sur les troubles DYS : De la mission à la passion

L’idée de la formation comme un cheminement personnel, évoluant d’une mission à une véritable passion, est à la fois riche et inspirante.

 Quand le handicap devient passion, ou comment transformer une difficulté en opportunité.

Le passage de la mission à la passion n’est pas un processus automatique. Il s’agit d’un cheminement personnel qui nécessite du temps, de l’introspection et des expériences concrètes.

Explorons ensemble les différentes étapes de mon parcours.

Étape 1. Du besoin de comprendre à l’approfondissement des connaissances

Tout commence par le désir de comprendre la dyslexie de mon fils. J’ai nourri ma curiosité à travers la lecture d’ouvrages qui ont permis de comprendre et d’approfondir mes connaissances. Mais aucun n’expliquait l’origine de la dyslexie. J’ai alors saisi l’opportunité d’un congé-formation pour préparer un Master en Gestion et évaluation des institutions sanitaires et sociales. J’ai choisi de consacrer mon mémoire d’études aux causes de la dyslexie. Au cours de mes recherches, j’ai trouvé des réponses… et aussi de nouvelles interrogations. 

Étape 2. Le partage et la transmission

La passion incite à la recherche et à l’acquisition de compétences. La formation devient alors un outil essentiel pour explorer le domaine choisi et développer son expertise.

Qu’il s’agisse de formations ou de mises en pratique concrètes, chaque étape de l’apprentissage renforce la passion et la conviction.

Le désir de partager sa passion et ses connaissances avec d’autres devient naturel. La transmission devient un moyen de contribuer à l’épanouissement des autres et de faire perdurer mon savoir.

Devenir formateur permet de mettre ses compétences au service d’une cause qui nous tient à cœur et d’avoir un impact positif sur la vie des apprenants.

Avant ce blog, le partage de mes connaissances s’est d’abord fait à travers des conférences.

Puis en 2016, je co-anime ma première formation sur les troubles DYS. C’était pour des AESH (accompagnant d’élèves en situation de handicap) à la demande du Rectorat de la Martinique. Mi-2022, je crée une formation en distanciel pour ce même public.

Ensuite, fin 2022, je publie le livre : “A, B, C, Dys : le guide du parent (presque) zen”. Pour te le procurer gratuitement, clique sur le bouton.

Bientôt, une formation en e-learning dans laquelle je transmettrai plus de 10 ans d’informations et de connaissances accumulées.

Étape 3. La formation, source d’épanouissement personnel et professionnel 

Confucius a dit : « Dans la quête incessante du savoir, se trouve le véritable épanouissement. »

En effet, la formation me permet de :

  • Exercer une activité qui me passionne et qui lui donne un sens.
  • Développer mon potentiel et mes capacités tout au long des années.
  • Utiliser mes talents et mes compétences pour faire une différence dans le monde.
  • Contribuer à la société de manière positive et constructive.
Si j'étais un oiseau, je serais un colibri
Clique sur la photo pour lire l’article

Conclusion 

En fin de compte, ma passion pour la formation est une force motrice qui anime ma vie, une source infinie d’inspiration et de motivation. Que ce soit en cultivant ma propre croissance ou en partageant le savoir avec les autres, je suis convaincue que la formation est l’une des clés de l’épanouissement personnel et du progrès collectif.

« L’apprentissage est un trésor qui suit son propriétaire partout. » Proverbe chinois

Merci à Patricia du blog Patricia-Coiffeuse-Énergéticienne-Trichotherapy de m’avoir poussée à m’interroger sur la naissance de ma passion à travers son évènement inter-blogueurs : “Les origines de ma passion : Comment tout a commencé”. De son côté, Patricia nous fait vivre sa passion pour les cheveux. Je vous invite à découvrir son blog à travers un article sur l’histoire ancestrale des cheveux et un autre sur l’auto-massage du cuir chevelu.


4 réponses à “De l’étincelle à la flamme : Embrasser sa mission à travers la formation”

  1. Bonsoir Magali,
    Le besoin constant d’apprendre, de vouloir comprendre les choses en profondeur et de transmettre ensuite son savoir est une vraie qualité rare et précieuse.
    Merci d’avoir partagé ta passion qui se ressent bien dans cet article !
    J’ai l’impression que peu de parents se donnerait la peine de faire des recherches par eux-mêmes pour identifier et comprendre les causes premières de la dyslexie. Bravo !
    Petite note : j’aime bien la charte graphique de ton blog, épurée et couleurs agréables.

  2. Bonjour Magali ! Merci pour ce bel article ! Je suis totalement d’accord avec toi : se former est juste essentiel et ce, à tous les âges ! Je suis moi-même une autodidacte dans de nombreux domaines et cela m’ouvre une infinité de portes. Quand un sujet m’intéresse, je me forme, c’est aussi simple que ça. Alors merci de montrer que d’autres gens font pareil 😉

  3. J’adore apprendre également ! Beaucoup de choses me passionne, cela peut même créer chez moi un peu trop de distraction. Bravo pour votre démarche auprès des troubles DYS, mon fils est également concerné (dysorthographie essentiellement).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *