Enfant DYS : ces 3 erreurs qui brisent son estime de soi

Enfant DYS : ces 3 erreurs qui brisent son estime de soi (et comment les corriger)

L’enfance est une période cruciale où l’estime de soi se construit, brique après brique. Pour les enfants DYS, qui font face à des défis quotidiens liés aux troubles des apprentissages, cette construction identitaire peut être particulièrement complexe.

Imaginez un jeune chevalier DYS. Sa quête ? Apprendre à lire et à écrire. Mais les mots se mélangent, les sons se brouillent, et le dragon de la frustration se dresse sur son chemin. Sa confiance en soi vacille.

Heureusement, de précieux alliés peuvent l’aider à surmonter ces épreuves. En tant que parents, éducateurs ou proches, nous avons le pouvoir de lui donner les clés pour vaincre le dragon et développer une estime de soi solide.

Dans cet article, nous explorerons 3 pièges à éviter pour encourager l’épanouissement de l’enfant DYS :

  • Minimiser ses difficultés
  • Le comparer aux autres
  • Se focaliser sur ses échecs

En adoptant une approche positive et constructive, nous pouvons transformer les obstacles en opportunités et offrir à l’enfant DYS les outils dont il a besoin pour se sentir capable et réussir.

Alors, prêts à chevaucher à ses côtés et l’accompagner dans son aventure extraordinaire ?

1. Minimiser les difficultés : un piège à éviter

Certains parents, par peur de décourager leur enfant, minimisent ses difficultés ou les attribuent à un manque d’effort. Il est important de reconnaître les troubles DYS et de les prendre au sérieux. Valider les émotions de l’enfant et lui montrer que ses difficultés ne sont pas dues à un manque d’intelligence est crucial pour sa confiance en soi.

Comprendre la peur des parents

Cette attitude peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • Le manque de connaissances sur les troubles DYS et leurs manifestations concrètes.
  • La peur de l’échec et l’envie de protéger leur enfant de la souffrance.
  • La pression sociale et le sentiment que l’enfant doit se conformer aux attentes normatives.

Pour mieux connaître les troubles DYS, clique ici

Les dangers de la minimisation

Minimiser les difficultés d’un enfant DYS peut avoir des conséquences néfastes sur sa confiance en soi :

  • L’enfant se sent incompris et non soutenu. Il peut avoir l’impression que ses parents ne le prennent pas au sérieux ou ne croient pas en ses capacités.
  • Il développe un sentiment de honte et de culpabilité. Il peut se sentir responsable de ses difficultés et avoir l’impression de ne pas être assez intelligent.
  • Il perd confiance en ses capacités. Il peut se décourager et abandonner facilement face aux défis.

L’importance de la reconnaissance et de la validation

Il est crucial de reconnaître les troubles DYS et de les prendre au sérieux. Cela signifie :

  • Accepter que l’enfant a des difficultés et qu’elles ne sont pas dues à un manque d’effort ou de volonté.
  • Valider ses émotions et lui montrer que ses sentiments sont légitimes.
  • Lui expliquer les troubles DYS et leurs manifestations de manière claire et adaptée à son âge.

Les lectrices et les lecteurs ont apprécié cet article sur les bilans à faire pour diagnostiquer un trouble DYS

Encourager et valoriser les efforts

En plus de reconnaître les difficultés de l’enfant, il est important de l’encourager et de valoriser ses efforts. Cela passe par :

  • Félicitez ses réussites, même les plus petites.
  • Mettre l’accent sur ses progrès, plutôt que sur ses échecs.
  • Lui donner des encouragements positifs et lui montrer que vous croyez en ses capacités.
Témoignage de Léane, dyscalculique (audio)
Témoignage de Léane, dyscalculique

Je t’invite à écouter le témoignage de Léane, dyscalculique. Il te suffit de cliquer sur la vignette ci-dessus.

En résumé, minimiser les difficultés d’un enfant DYS est un piège à éviter. Il est important de reconnaître ses troubles, de valider ses émotions et de l’encourager pour l’aider à développer une estime de soi positive.

2. Comparaison aux autres : un frein à l’estime de soi

La comparaison avec les autres enfants, qu’ils soient DYS ou non, est néfaste pour l’estime de soi. Chaque enfant est unique et progresse à son propre rythme. Valoriser les progrès de l’enfant, même s’ils semblent minimes, est beaucoup plus encourageant que de le comparer à ses camarades.

Comprendre les dangers de la comparaison

La comparaison d’un enfant DYS à ses camarades, qu’ils soient DYS ou non, est néfaste pour son estime de soi pour plusieurs raisons :

  1. Unicité et rythme individuel : Chaque enfant est unique et possède ses propres forces, faiblesses et style d’apprentissage. La comparaison ignore ces différences et met l’accent sur une norme unique, décourageant l’enfant DYS qui progresse à son propre rythme.
  2. Focalisation sur les différences et les échecs : La comparaison attire l’attention sur les points faibles de l’enfant DYS en les comparant aux points forts des autres. Cela peut le décourager, le faire se sentir inférieur et le confronter à un sentiment d’incapacité.
  3. Jalousie et frustration : Comparer l’enfant DYS à ses camarades peut créer un sentiment de jalousie et de frustration. Il peut se sentir incapable d’atteindre les mêmes résultats et envier la réussite des autres, ce qui nuit à son estime de soi.
Enfant triste avec peluche
source : pexels-pixabay-48794

Valoriser les progrès individuels

Encourager l’enfant DYS à se comparer à lui-même plutôt qu’aux autres est beaucoup plus bénéfique pour son estime de soi. Cela implique de :

  • Célébrer ses réussites, même les plus petites, et lui montrer que vous êtes fier de lui.
  • Mettre l’accent sur ses progrès, même s’ils semblent minimes. Encouragez-le à se fixer des objectifs réalistes et à se concentrer sur son propre développement.
  • Lui montrer que vous avez confiance en ses capacités et que vous croyez en son potentiel.

Mettre en avant les forces et les talents

Il est important de mettre en avant les forces et les talents de l’enfant DYS, plutôt que de se focaliser sur ses difficultés. Cela lui permettra de se sentir valorisé et d’avoir une image positive de lui-même.

« Se comparer aux autres est un piège à éviter. Concentrez-vous sur vos propres forces et vos propres progrès. » 

Paulo Coelho

Favoriser l’entraide et la collaboration

Encourager l’entraide et la collaboration entre les enfants est une meilleure alternative à la comparaison. Cela permet aux enfants DYS de se sentir utiles et appréciés, et de développer des liens positifs avec leurs camarades.

Enfants jouant ensemble
source : pexels-yan-krukau-8613146

En résumé, comparer un enfant DYS aux autres est un frein à son estime de soi. Valoriser ses progrès individuels, ses forces et ses talents est beaucoup plus encourageant et lui permettra de développer une image positive de lui-même.

3. Se focaliser sur les échecs : le piège ultime

Se focaliser sur les échecs et les erreurs de l’enfant ne fera que renforcer son sentiment d’incompétence. Encouragez plutôt ses efforts, ses réussites, même les plus petites, et célébrez ses progrès. Félicitez-le pour ses forces et ses talents, et montrez-lui que vous croyez en ses capacités.

Comprendre les dangers de la focalisation sur les échecs

Se focaliser sur les échecs et les erreurs d’un enfant DYS peut avoir des conséquences néfastes sur son estime de soi :

  • Renforcement du sentiment d’incompétence : Le focus constant sur les échecs peut amener l’enfant à intérioriser un sentiment d’incapacité et de découragement. Il peut se sentir incapable de réussir et perdre confiance en ses propres capacités.
  • Diminution de la motivation : La répétition des erreurs et la focalisation sur les points faibles peuvent démotiver l’enfant et le décourager de persévérer. Il peut se sentir résigné à l’échec et abandonner facilement face aux défis.
  • Dégradation de l’image de soi : Se focaliser sur les échecs peut contribuer à une image de soi négative et à une perte de confiance en soi. L’enfant peut se percevoir comme « nul » et intérioriser une vision négative de ses compétences.

Encourager les efforts et les réussites : un cercle vertueux pour l’estime de soi

Encourager les efforts et les réussites, même les plus petites, est une approche beaucoup plus constructive pour l’estime de soi de l’enfant DYS :

  • Célébrer chaque victoire : Félicitez l’enfant pour chaque réussite, quelle que soit sa taille. Encouragez-le à savourer ses succès et à prendre conscience de ses capacités. Renforcez son sentiment de fierté et de satisfaction.
  • Valoriser les efforts et la persévérance : Reconnaissez et encouragez les efforts de l’enfant, même si le résultat final n’est pas parfait. Mettez l’accent sur sa persévérance et sa capacité à surmonter les obstacles.
  • Mettre en avant les progrès, même minimes : Encouragez l’enfant à se comparer à lui-même plutôt qu’aux autres. Félicitez-le pour ses progrès, même s’ils semblent lents, en soulignant son évolution personnelle et ses efforts constants.

Félicitez ses forces et ses talents

Il est important de :

  • Valoriser les forces et les talents uniques : Encouragez l’enfant à explorer ses passions et à développer ses compétences dans des domaines où il excelle. Félicitez ses talents et ses points forts pour lui montrer qu’il est capable de réussir et de briller.
  • Témoigner votre confiance et votre soutien : Montrez à l’enfant que vous croyez en ses capacités et que vous le soutenez inconditionnellement. Encouragez-le à persévérer face aux défis et à ne jamais abandonner ses rêves.

Célébrer les progrès

Suivons le conseil de ces deux leaders inspirants :

Célébrez les réussites de l’enfant, grandes et petites, en famille ou entre amis. Organisez des moments de fête et de joie pour souligner ses progrès et son développement personnel.

En résumé, se focaliser sur les échecs et les erreurs d’un enfant DYS est un piège à éviter. Encourager ses efforts, ses réussites, ses forces et ses talents, et lui montrer votre confiance et votre soutien est un cercle vertueux qui l’aidera à développer une estime de soi positive.

Conclusion

En conclusion, les 3 erreurs à éviter pour développer l’estime de soi d’un enfant DYS sont :

  • Minimiser ses difficultés
  • Le comparer aux autres
  • Se focaliser sur ses échecs

En adoptant une attitude positive et encourageante, en valorisant ses efforts et ses progrès, et en lui montrant votre confiance et votre soutien, vous aiderez votre enfant à développer une image positive de lui-même et à s’épanouir.

N’hésitez pas à partager cet article avec vos amis et les familles concernées par les troubles DYS.

Vous pouvez également laisser un commentaire ci-dessous pour partager vos expériences et vos conseils 👇🏼


4 réponses à “Enfant DYS : ces 3 erreurs qui brisent son estime de soi”

  1. Le système scolaire nous a appris à nous fixer sur ce qui ne va pas, plutôt sur ce qui va. Rééduquer le parent à reconsidérer la notion d’échec serait un grand pas vers un meilleur accompagnement de son enfant. Merci d’initier et d’accompagner ceux-ci à développer le potentiel de leur enfant.

    • Merci Chrystelle pour ton commentaire éclairant ! Je suis tout à fait d’accord avec toi : le système scolaire actuel met trop souvent l’accent sur les erreurs et les manques, plutôt que sur les forces et les potentialités des élèves. Cela peut être particulièrement néfaste pour les enfants dys, qui ont déjà tendance à avoir peu confiance en eux.

      C’est pourquoi il est crucial en tant que parents de repenser notre approche de l’éducation et de valoriser l’échec comme une étape importante du processus d’apprentissage. Il est important d’apprendre aux enfants que l’échec ne signifie pas qu’ils sont stupides ou incapables, mais qu’il s’agit simplement d’une occasion d’apprendre et de grandir.

      An lot soley
      Magali alias Madame Dys

  2. Bonjour merci pour vos conseils pour nos enfants et nous parents. Je me rends compte que pendant mon enfance ça a été le cas même si je n’ai pas de troubles DYS

  3. Je suis complètement d’accord avec toi! J’essaye de faire au mieux avec ma pré ado! Même si ce n’est pas parfait, en avoir conscience ceste 50% du chemin!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *