Les 4 accords toltèques : une boussole pour les mères d’enfants DYS et entrepreneuses surchargées

Les 4 accords toltèques : une boussole pour les mères d’enfants DYS et entrepreneuses surchargées

Au cœur du tourbillon quotidien, équilibrer les responsabilités parentales, le travail et la gestion des défis liés à la dyslexie peut s’avérer une tâche épuisante. En tant que mère d’un jeune dyslexique, salariée et entrepreneuse, j’ai souvent ressenti les vagues déferlantes de ces diverses sphères de ma vie. Cependant, au milieu de cette agitation, j’ai découvert dans le livre « Les 4 Accords Toltèques » une boussole fiable pour naviguer à travers ces eaux tumultueuses.

Aujourd’hui, je t’invite à plonger avec moi dans les enseignements inspirants de cet ouvrage qui a profondément marqué mon parcours personnel en tant que mère d’un enfant dyslexique, tout en exerçant en tant que coach en épanouissement personnel et manager. Ce livre s’est avéré bien plus qu’une lecture ; il a été une source inestimable de sagesse, m’offrant des perspectives nouvelles sur la vie, la parentalité et le développement personnel. En partageant ces leçons, j’espère t’inspirer et te guider dans ta propre quête d’équilibre et de croissance au milieu des défis que tu peux rencontrer en tant que mère et entrepreneuse.

Les 4 accords toltèques

Plongeons dans la sagesse toltèque : Un aperçu de l’auteur et de son best-seller

Don Miguel Ruiz, auteur mexicain d’origine toltèque, partage dans cet ouvrage publié en 1997 une sagesse ancestrale réadaptée pour le monde moderne. « Les 4 Accords Toltèques » proposent un code de conduite simple mais puissant pour transformer notre vie en une expérience de liberté, de bonheur et d’amour.

Cet ouvrage, véritable guide spirituel, s’inspire de la sagesse ancienne des Toltèques, une civilisation précolombienne du Mexique. Don Miguel Ruiz offre un précieux héritage issu de cette tradition dans ce livre. Avec une écriture accessible et engageante, il guide le lecteur à travers les principes intemporels qui peuvent radicalement transformer notre vie quotidienne.

Les Accords Toltèques représentent des principes simples mais puissants qui promettent un changement radical dans notre perception du monde et dans la façon dont nous interagissons avec lui :

  1. Que votre parole soit impeccable : choisir ses mots avec soin et parler avec vérité et bienveillance.
  2. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle : se libérer du poids du jugement et de la rancune en comprenant que les actions des autres ne nous définissent pas.
  3. Ne faites aucune supposition : clarifier ses intentions et exprimer ses besoins pour éviter les malentendus et cultiver une communication authentique.
  4. Faites toujours de votre mieux : accepter ses limites et donner le meilleur de soi-même dans chaque situation, sans viser la perfection.

Les conseils transformateurs de Don Miguel Ruiz pour harmoniser votre vie

Dès les premières pages, j’ai été frappée par la sagesse simple et profonde de cet ouvrage. Les 4 accords proposés par l’auteur s’appliquent parfaitement à notre situation complexe de mères d’enfants DYS et entrepreneuses.

Que votre parole soit impeccable. 

Combien de fois nos paroles ont-elles blessé nos enfants ou nous-mêmes ? 

Le premier accord toltèque, « Que votre parole soit impeccable », revêt une importance cruciale pour les mères d’enfants DYS. Dans le contexte spécifique de l’accompagnement d’un enfant dyslexique, ou atteint de tout autre trouble de l’apprentissage, la façon dont nous choisissons nos mots peut avoir un impact profond sur le bien-être émotionnel de notre enfant.

L’impeccabilité de la parole implique bien plus que l’absence de mensonges. Cela englobe également la bienveillance, la patience et la compréhension dans la communication quotidienne. Pour une mère d’enfant DYS, cela signifie être consciente du pouvoir de ses mots et de leur impact sur son enfant. Les enfants DYS sont souvent sensibles et peuvent être facilement affectés par les commentaires ou les critiques, même s’ils sont bien intentionnés. Lorsque nous interagissons avec nos enfants DYS, il est donc essentiel de choisir des mots encourageants et positifs qui renforcent leur confiance en eux.

L’enfant DYS doit déjà faire face à des défis particuliers dans le domaine académique, et des mots blessants peuvent agir comme des obstacles supplémentaires. En appliquant l’accord « Que votre parole soit impeccable », nous, les mères pouvons créer un environnement encourageant où notre enfant se sent compris et soutenu. Par conséquent, il est essentiel de choisir nos mots avec soin, en veillant à ce qu’ils soient toujours empreints de soutien, de compréhension et d’amour.

Par exemple, au lieu de souligner les erreurs, on peut reconnaître les efforts fournis. Plutôt que de focaliser sur les difficultés, on peut célébrer les petites victoires et les progrès. De plus, « que votre parole soit impeccable » implique également d’être authentique et honnête dans nos interactions avec notre enfant DYS. Cela signifie reconnaître les défis auxquels notre enfant est confronté, tout en lui transmettant un message d’espoir et de confiance en ses capacités.

Cette approche non seulement renforce la confiance de l’enfant DYS, mais elle favorise également une communication ouverte où l’enfant se sent à l’aise de partager ses préoccupations et ses réussites.

En fin de compte, l’impeccabilité de la parole pour une mère d’enfant DYS signifie cultiver une communication qui nourrit l’estime de soi de son enfant, encourage la persévérance face aux défis et renforce le lien émotionnel entre la mère et l’enfant. En adoptant cette approche, la mère devient une source de soutien et d’inspiration, contribuant ainsi au bien-être global de son enfant dans son parcours éducatif et au-delà.

Femme tenant un mégaphone d'où sort un voile blanc

source : pexels-cottonbro-studio-7859937

Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. 

Facile à dire, me direz-vous ! Mais face aux réactions parfois imprévisibles de nos enfants DYS ou aux critiques de notre entourage, cet accord nous incite à prendre du recul et à ne pas nous laisser atteindre

Le deuxième accord toltèque, « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle », revêt une signification profonde pour une mère d’enfant DYS. Lorsqu’on élève un enfant avec des troubles d’apprentissage tels que la dyslexie, la dysphasie ou la dyscalculie, il est inévitable de faire face à des défis et des situations complexes. Cependant, l’accord toltèque souligne l’importance de ne pas prendre de manière personnelle les difficultés que l’enfant peut rencontrer dans son parcours éducatif.

Cet accord encourage également à prendre du recul et à ne pas internaliser les défis de l’enfant comme étant une réflexion sur notre propre valeur en tant que mère. Cela implique de ne pas interpréter les obstacles ou les moments difficiles comme des échecs personnels. Il est fréquent que nous ressentions une charge émotionnelle intense, souvent associée à la culpabilité, lorsque notre enfant éprouve des difficultés à l’école ou dans d’autres domaines de la vie.

Or, ces difficultés d’apprentissage ne sont pas le résultat d’un manque d’effort de notre part ou d’un manque d’amour pour notre enfant. Il est crucial de se détacher émotionnellement des luttes de notre enfant et de ne pas les prendre comme une critique personnelle de notre propre compétence parentale.

De plus, cet accord nous encourage également à ne pas prendre les réactions ou les comportements de notre enfant de manière personnelle. Par exemple, si l’enfant exprime de la frustration ou de la colère liée à ses difficultés d’apprentissage, la mère doit se rappeler que ces émotions sont souvent le résultat de la frustration de l’enfant face à ses propres luttes, et non pas une attaque personnelle contre elle.

En comprenant et en appliquant le deuxième accord toltèque, nous pouvons développer une résilience émotionnelle et éviter de se sentir responsables des obstacles auxquels notre enfant est confronté en raison de ses troubles d’apprentissage. Cela nous permet de séparer les défis de notre enfant de notre propre sentiment d’estime personnelle, favorisant ainsi un environnement familial plus sain.

Plutôt que de voir les difficultés de notre enfant comme une remise en cause de notre compétence parentale, adoptons une perspective plus neutre et constructive. Concentrons notre énergie sur le soutien à notre enfant en collaborant avec les enseignants et les professionnels de la santé, et en recherchant des solutions pratiques pour aider notre enfant à surmonter les obstacles.

Donc, en appliquant le deuxième accord toltèque, une mère d’enfant DYS peut cultiver une approche plus sereine et détachée face aux défis, permettant ainsi à son enfant de se développer dans un environnement empreint de compréhension et d’amour inconditionnel.

Ne faites aucune supposition. 

Combien de malentendus naissent de suppositions hâtives ?

Le troisième accord toltèque, « Ne faites aucune supposition », prend une importance cruciale dans notre contexte de mère d’enfant DYS. Nous pouvons parfois être en proie à des conjectures et des suppositions concernant les pensées, les sentiments et les besoins de notre enfant, surtout lorsque celui-ci est confronté à des défis tels que la dyspraxie, la dysgraphie ou la dysorthographie.

Cet accord implique de renoncer aux hypothèses hâtives sur les capacités, les intentions ou les réactions de notre enfant. Souvent, les difficultés d’apprentissage peuvent être mal interprétées, et des suppositions erronées peuvent conduire à des malentendus ou à des jugements injustes. Plutôt que de présumer ce que l’enfant ressent ou pense, prenons le temps de communiquer ouvertement avec lui pour comprendre ses besoins et ses perspectives.

Par conséquent, nous devons nous efforcer de poser des questions pour clarifier tout ce qui pourrait être ambigu. Par exemple, au lieu de supposer que l’enfant ne fait pas d’efforts suffisants en classe, informons-nous directement auprès de l’enfant lui-même. Cette approche permet d’éviter les malentendus et de favoriser une compréhension plus précise des besoins et des défis spécifiques de notre enfant.

De plus, cet accord s’étend également à la communication avec les enseignants et les professionnels de la santé qui travaillent avec notre enfant porteur d’un trouble DYS. Plutôt que de présumer qu’ils comprennent pleinement les besoins de notre enfant, soyons proactives dans la recherche d’informations et dans la collaboration pour garantir que notre enfant reçoive le soutien approprié.

L’accord toltèque « Ne faites aucune supposition » encourage également la mère à exprimer clairement ses propres pensées et sentiments plutôt que de les supposer compris. 

Au final, en intégrant le troisième accord toltèque dans la vie quotidienne, nous, mères d’enfant DYS, pouvons établir des relations plus solides et compréhensives, basées sur la clarté et la bienveillance, au sein de la famille, de l’école et de la communauté.

Faites toujours de votre mieux. 

Arrêtons de courir après la perfection !

Le quatrième accord toltèque, « Faites toujours de votre mieux », revêt une signification particulièrement profonde. Les défis associés à l’éducation d’un enfant DYS peuvent être complexes et exigeants, et cette affirmation encourage la mère à se concentrer sur ses propres efforts et sa propre contribution, plutôt que sur des normes ou des attentes externes.

Pour une mère d’enfant DYS, cela signifie reconnaître que chaque jour apporte son lot de défis et d’opportunités, et que faire de son mieux dans ces circonstances est suffisant. Parfois, cela peut signifier simplement faire face aux défis de la journée avec calme et patience, tandis que d’autres jours, cela peut signifier rechercher activement des solutions et du soutien pour aider son enfant à surmonter ses difficultés.

Le 4ème accord toltèque implique également de faire preuve de compassion envers nous-mêmes. Les défis associés à l’éducation d’un enfant DYS peuvent parfois sembler écrasants, et la pression sociale peut renforcer le sentiment de ne pas faire suffisamment. Cependant, en intégrant le quatrième accord, nous comprenons que nous faisons de notre mieux dans les circonstances actuelles et que cela est admirable.

Par exemple, si une mère n’a pas pu consacrer autant de temps à aider son enfant avec ses devoirs en raison de contraintes professionnelles, cela ne doit pas être perçu comme un échec. En faisant toujours de son mieux dans la mesure du possible, la mère peut maintenir un équilibre entre les multiples responsabilités qui découlent de l’éducation d’un enfant DYS et de ses engagements professionnels.

Je vous invite à lire les articles sur le lâcher-prise : Comment lâcher prise en toutes circonstances ?

Il est également important de se rappeler que « faire de son mieux » ne signifie pas être parfait. Nous pouvons nous sentir submergées par les attentes sociales ou scolaires, mais il est essentiel de se donner la permission de prendre du recul et de reconnaître nos propres limites.

Je nous invite à cultiver la compassion envers nous-mêmes. Il est facile de se juger sévèrement lorsque les choses ne se passent pas comme prévu, mais en se rappelant que faire de son mieux est suffisant, nous nous libérons du poids de la perfection et trouvons la force de continuer à avancer malgré les obstacles.

Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous finissez par agir contre vous. Mais si vous en faites moins, vous vous exposez à la frustration, à la culpabilité et au regret. Le but est de trouver le juste équilibre.
Citation d'Olivier Perrot

En pratiquant le quatrième accord toltèque, une mère peut donc cultiver une attitude de bienveillance envers elle-même et envers son enfant DYS. Elle peut trouver la force et le courage de faire face aux défis avec résilience et détermination, tout en préservant son propre bien-être mental et émotionnel.

Un chemin vers la transformation

En tant qu’entrepreneuse et mère d’un jeune dyslexique, jongler entre vie professionnelle et personnelle est rapidement devenu un défi de taille. Le quotidien est souvent teinté de stress, de culpabilité et d’une menace constante d’épuisement. C’est dans cette quête délicate d’équilibre que « Les 4 Accords Toltèques » de Don Miguel Ruiz ont émergé comme une source inestimable de sagesse et d’inspiration dans ma vie.

Ce livre a été bien plus qu’une simple lecture ; il a été une révélation. En appliquant les principes des 4 accords toltèques dans ma routine quotidienne, j’ai expérimenté une transformation profonde. Une sérénité accrue a émergé, facilitant une communication plus fluide et compréhensive avec mon fils dyslexique-dysorthographique et TDAH, tout en optimisant ma gestion des responsabilités professionnelles.

L’impact sur mon parcours personnel a été significatif. En intégrant ces accords dans ma vie, j’ai acquis une compréhension approfondie de mes réactions personnelles. Cette prise de conscience a non seulement renforcé ma relation avec mon fils, mais a également eu des répercussions positives sur la gestion du stress lié à mes obligations professionnelles.

Une mère avec son enfant
source : pexels-nappy-935951

Les enseignements des 4 accords toltèques agissent comme un phare, éclairant mon chemin vers l’équilibre et l’épanouissement. Leur mise en pratique, bien que parfois ardue, s’est avérée inestimable. Sur cette route, j’ai appris à gérer le stress et les émotions avec une sérénité renouvelée, à établir une communication bienveillante tant avec mon fils qu’avec mes coachées, à fixer des objectifs réalistes et à célébrer chaque progrès. De manière cruciale, j’ai également appris à accueillir l’imperfection et à relâcher le contrôle, libérant ainsi des énergies positives pour nourrir ma vie personnelle et professionnelle. 

En somme, à travers ces apprentissages, j’ai pu transformer non seulement ma façon d’interagir avec mon enfant et mes clientes, mais aussi ma relation avec moi-même. Les 4 Accords Toltèques ont été une véritable boussole dans ma vie, m’aidant à naviguer avec grâce à travers les défis et les triomphes de la parentalité et de l’entrepreneuriat.

Conclusion : Transformez votre quotidien avec les enseignements des 4 Accords Toltèques

En conclusion, l’ouvrage « Les 4 Accords Toltèques » s’érige en une lecture incontournable pour toutes les mamans en quête d’équilibre entre vie personnelle, professionnelle et l’accompagnement d’un enfant DYS. Les leçons inscrites dans ces pages peuvent se révéler une source d’inspiration et de transformation, offrant aux entrepreneuses la clé pour cultiver un épanouissement personnel durable.

Résumé des points-clés de la chronique

« Les 4 Accords Toltèques » dévoile des enseignements précieux, modifiant notre approche de la vie et du travail. Ses messages simples mais puissants peuvent transformer notre manière de vivre et de travailler. Retenons trois éléments-clés de cette chronique :

  • Les 4 Accords Toltèques : Une sagesse ancestrale offrant les fondements d’une vie paisible et épanouissante.
  • Importance de la communication bienveillante, de la non-personnalisation et de l’accomplissement personnel : Ces piliers, soulignés dans le livre, façonnent des relations harmonieuses et orientent vers la réalisation individuelle.
  • Impact positif du livre sur la gestion du stress, la communication et les priorités : En mettant en pratique les enseignements, l’ouvrage guide vers une vie plus équilibrée et significative.

Découvre aussi 6 conseils pour vivre une parentalité épanouie

Points forts du livre

  • Simplicité et profondeur des messages : Des principes simples qui transcendent pour impacter profondément.
  • Applicabilité dans divers aspects de la vie : Des enseignements pratiques et adaptables à différentes situations.
  • Influence positive sur les relations personnelles et professionnelles : La mise en œuvre des accords favorise des interactions plus harmonieuses.

Points faibles du livre

  • Approche spirituelle qui peut ne pas convenir à tous : Certains lecteurs pourraient trouver l’aspect spirituel du livre moins accessible.
  • Certains concepts peuvent sembler idéalistes dans certaines situations pratiques : La mise en pratique peut parfois demander une adaptation réaliste aux circonstances.
A, B, C, Dys : Le guide du parent (presque) zen. Livre numérique de Magali Henriol alias Madame Dys

Transforme ta parentalité : Télécharge le guide gratuit pour les mères d’enfants DYS

Découvre un compagnon inestimable que j’ai spécialement créé pour les mères d’enfants touchés par des troubles de l’apprentissage tels que la dysgraphie ou la dysphasie : « A, B, C, Dys : le guide du parent (presque) zen ». Ce livre numérique regorge de conseils, d’astuces et de stratégies pour t’aider à comprendre et soutenir au mieux ton enfant, tout en préservant ton bien-être mental et émotionnel. Lance-toi dès maintenant dans ce voyage vers une parentalité plus épanouissante et sereine en téléchargeant le guide sur mon blog. Ne laisse pas passer cette opportunité de transformer ta vie et celle de ton enfant. Clique ici pour obtenir gratuitement l’e-book et commence dès aujourd’hui ce parcours vers une parentalité éclairée et paisible.


9 réponses à “Les 4 accords toltèques : une boussole pour les mères d’enfants DYS et entrepreneuses surchargées”

  1. Bonjour , je ne connaissais pas , j’ai trouvé l’article très intéressant . Et qui je trouve peut très bien s’appliquer avec des enfants non « DYS » . Merci pour cette découverte . Et bravo pour ce (decortiquage) précis .

  2. Super article sur ce beau livre ! Ces 4 accords me suivent au quotidien et j’essaye de les appliquer le plus souvent possible, même si ça n’est pas simple. Celui sur lequel je dois le plus travailler est « ne pas faire de supposition », j’ai tendance à beaucoup trop réfléchir et me faire des films 😅
    Des accords de vie que je conseillerai à tout le monde ☺️ Merci !

  3. Selon moi, le troisième accord est le plus mal connu. On prête souvent à autrui nos propres intentions, et ce travers n’est pas facile à corriger ! Il est souvent plus confortable d’interpréter à l’aune de ses propres intentions que de chercher à vraiment comprendre.

  4. Je rejoins les autres commentaires sur l’universalité des quatre propositions de ce livre. Certaines sont plus faciles à atteindre que d’autres, mais toutes sont essentielles !

  5. J’adore ça! Les propos émis reflètent ce que je constate au quotidien! Merci Magali pour cette influence positive!
    Et si chacun.e d,Entre nous appliquait ces concepts, nous serions davantage dans un modèle et un monde d’inclusion!
    MERCI!

  6. Roh j’adore ! L’utilisation des accords toltèques, dans tous les aspects de la vie est une super idée. ça me donne d’ailleurs une idée … Merci pour cet article

  7. Cet article explore en détail les enseignements des « 4 Accords Toltèques » et leur applicabilité dans le quotidien des mères d’enfants DYS et des entrepreneuses surchargées. L’auteure, Magali, partage son expérience personnelle et explique comment ce livre a été une véritable boussole pour naviguer dans ces eaux tumultueuses.

    J’ai particulièrement apprécié la façon dont elle décline chacun des 4 accords et en montre la pertinence dans le contexte spécifique de l’éducation d’un enfant DYS. Par exemple, le premier accord sur « l’impeccabilité de la parole » prend tout son sens lorsqu’elle explique l’importance de choisir des mots bienveillants et encourageants pour soutenir la confiance en soi de son enfant.
    Au-delà de l’analyse théorique, le témoignage personnel de l’auteure sur l’impact transformateur de ces principes dans sa propre vie est très inspirant. Cela montre que ces enseignements ancestraux peuvent effectivement apporter une sagesse précieuse dans le quotidien complexe des mères et entrepreneuses. Merci pour ce travail intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *